Escapade bruxelloise

L'escapade bruxelloise proposée et  organisée par Chantal et Henri BENTEGEAT du 15 au 17 mai 2009,  a été, grâce à leur généreuse hospitalité et de l'avis unanime de tous les participants, un bon moment de camaraderie qui a permis à la majorité des participants de découvrir la capitale belge et ....le champ de bataille de Waterloo (morne plaine!), tout en recevant des informations (de premières mains) sur la défense de l'Europe.
21 petits cos, accompagnés de presque autant d'épouses,  ont en effet répondu à l'invitation de SUPERCEMA, pour trois jours de fête et d'amitié autour de bonnes tables et à l'occasion de diverses visites (vieille ville, Musée de l'Armée, site de Waterloo, boutiques d'antiquaires....).

Confortablement installés dans l'un des plus beaux hôtels de Bruxelles, à deux pas de la Place Royale (à l'exception du Secrétaire Promo qui bénéficiait de l'hospitalité familiale de Chantal et Henri), les participants ont vécu quelques heures qui resteront parmi les grands moments de camaraderie de la Promotion.

Tout a commencé en gare de Bruxelles

où les participants voyageant par voie ferrée étaient attendus, à la descente du "Thalys", par l'aide de camp d'Henri, qui emmena tout son petit monde à bon port (c'était un lieutenant -féminin- de vaisseau de la Marine nationale!), à savoir, l'Hôtel Royal Windsor, tout près de la place Royale et titrant 5 étoiles (ce qui paraît normal quand on se rend chez un général d'armée....mais dont l'accès a été rendu possible à nos bourses de retraités grâce à la complicité de Chantal et à ses talents de négociatrice, digne des plus grands souks marocains...et rodés par les nombreux visiteurs étrangers qu'elle accueille à longueur d'année!)


Les participants 

étaient au nombre d'une quarantaine: Michel et Isabelle AVELANGE, Bernard et Christiane CHASSAGNE, Jean-Marie et Marie-Martine CHOQUET, Stéphanet et Marie-Noëlle COEVOET, François et Elisabeth COMPAIN, Charles-Henry et Laurence de MONCHY, Emmanuel et Anne-Christine DESPRES, Paul et Nicolle DILASSER, Henry-Jean et Nicole FOURNIER, Michel et Véronique ISSAVERDENS, Bernard et Gisèle JAUD, Jean-Gabriel et Anne LE FLOHIC, Jacques et Françoise LENCLUD, Edouard et Louise-Pierre LIGHTBOURNE, Jean-Claude et Monique MONNET, Jean-François et Isabelle NICLOUX, Claude et Hermine THERET, Patrick VINCENT, Michel et Marie-Thérèse WINTER, rejoints , sur place, par Marie-Noëlle DESBATS et son mari, Gérard HERAULT, les régionaux de l'étape résidant à Bruxelles.

Michel et Isabelle AVELANGE

qui, participant pour la première fois à une réunion de promotion, découvrait son mari dans le cadre de la Mataf.....

Daniel et Claudine SERON

ont fait le déplacement depuis la Lorraine en moto....

Paul et Nicolle DILASSER

Claude et Hermine THERET

cette dernière ayant parfois opté pour

la formule de l'incognito (Hermine THERET)

Stéphane et Marie-Noëlle COEVOET

Jean-Gabriel et Anne LE FLOHIC

Jacques et Françoise LENCLUD

François et Elisabeth COMPAIN

que nous avons bien regrettés, car ils ont  malheureusement du abandonner la partie à la suite d'ennuis de santé d'Elisabeth

Les repas,

pris chez Chantal, rassemblèrent tout le monde à différentes reprises, permettant de nombreux échanges croisés, tout en faisant honneur aux buffets dressés avec soin par toute l'équipe de SUPERCEMA qui tenait à démontrer ainsi son dévouement à leur patron (bien qu'il ne soit pas de la Marine....)

Mais la gastronomie bruxelloise

fut également testée, à l'occasion d'un dîner "Aux Armes de Bruxelles", un restaurant de la vieille ville offrant un cadre très agréable.

Visite au Musée de l'Armée

Pendant que les épouses partaient à la découverte de la vieille ville en compagnie de Chantal, Henri emmena tout le monde visiter le Musée de l'Armée, aux nombreuses et riches collections.

Jean-François NICLOUX

découvrit même un modèle de char qu'il n'a pas dans son musée des Blindés, à Saumur, et on eut toutes les peines du monde à lui expliquer que :"Non, SUPERCEMA ne peut pas ordonner de transférer l'engin à Saumur....!" 

En revanche, SUPERCEMA

nous expliqua de manière particulièrement claire et argumentée les forces et les faiblesses de la Défense européenne

Quelques-uns retrouvèrent 

des réflexes acquis de longue date et réparèrent leurs forces.....

....avant d'affronter la bataille

ou plus exactement le champ de bataille, puisque c'est à Waterloo que Dilasser, impérial, nous lança à l'attaque de la butte de Wellington

sur laquelle Henri BENTEGEAT

se prit à rêver ....., les yeux dans le lointain, guettant Grouchy?

tandis que Michel ISSAVERDENS

laissait un message pour la postérité sur le Livre d'Or 

Et puis....

ce fut l'ultime repas.....
les derniers entretiens

Les derniers verres

pour ceux de la 3/3, qui "sans emblème ni devise", sont quand même bien fiers de compter SUPERCEMA dans leurs rangs....!!!

Avant de remercier 

Henri BENTEGEAT, qui n'échappa pas à la remise d'un buste de Driant

et Chantal

qui sut si bien nous montrer que nous étions tous de la même famille....
Merci, Chantal!